Updating the records of Diretmichthys parini in the North East Atlantic: limited effect of temperature and potential role of social media

Cresson P., Iglésias S.P., Jakobsdóttir K., Lynghammar A.

Date de parution: octobre 2021
Volume: 45
Number: 3
Pagination: 189-192
Editeur: Société Française d’Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2021-453-002
Notes:

Corresponding author: Pierre Cresson, pierre.cresson@ifremer.fr

Résumé

Opportunistic records, especially for rare species, are often the first available data revealing geographic expansions in a context of global change in marine ecosystems. On the basis of a first record in the north of the North Sea of the mesopelagic fish Diretmichthys parini (Post and Quéro, 1981), initially described as tropical and subtropical, a hypothesis of geographical expansion in relation to global warming was formulated in 2017. The analysis of a larger set of spatial and temporal data, including historical (1992-2016) records from Iceland and recent (2017-2021) records from Norway, induces a revision of this hypothesis and makes it possible to reconsider the thermal preferences of the adults of this species. The new importance of social media as a tool to monitor records is also highlighted, as pictures of unusual fishes are frequently being posted there.

Mots-clés: distribution - Global change - Opportunistic record - Range expansion - Rare species
Résumé en français

Mise à jour des signalements de Diretmichthys parini en Atlantique Nord-Est : effet limité de la température et rôle potentiel des médias sociaux

Les signalements opportunistes, notamment pour les espèces rares, sont souvent les premières données disponibles révélant des expansions géographiques dans un contexte de changement global des écosystèmes marins. Sur la base d’un premier signalement au nord de la mer du Nord du poisson mésopélagique Diretmichthys parini (Post et Quéro, 1981), initialement décrit comme tropical et subtropical, une hypothèse d’expansion géographique en relation avec le réchauffement climatique a été formulée en 2017. L’analyse d’un plus grand jeu de données spatiales et temporelles, incluant notamment des signalements anciens (1992-2016) en Islande et récents en Norvège (2015-2017), induit la révision de cette hypothèse et permet de reconsidérer les préférences thermiques des adultes de cette espèce. Ce travail illustre également l’importance de prendre en compte les réseaux sociaux pour suivre les signalements opportunistes, car la surprise liée à la capture de ces poissons inhabituels y entraîne souvent la publication des photos par le grand public.

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium