Histological study of the oral teeth and their bony support in the Mexican Jurassic gar †Nhanulepisosteus mexicanus (Ginglymodii, Lepisosteidae)

Brito P.M., Alvarado-Ortega J., Meunier F.J.

Date de parution: mai 2022
Volume: 46
Number: 1
Pagination: 013-018
Editeur: Société Française d'Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2022-461-002
Notes:

Corresponding authors: Paulo M. Brito, pbritopaleo@yahoo.com.br; François J. Meunier, francois.meunier@mnhn.fr

Résumé

The palaeohistology of the teeth and bony skeleton of the Late Jurassic gar †Nhanulepisosteus mexi­canus is described in detail from thin sections. The teeth are composed of a cone of orthodentine with a pulp cavity filled with parallel canals of osteodentine as variety of eusthenodont type plicidentine. These conspicu­ous histological features differentiate †Nhanulepisosteus from the majority of extant and fossil lepisosteids. The teeth are crowned with a small apical cap of acrodine, and are surrounded by a ridged layer of enamel. The bony tissues contain star-shaped osteocytes and canaliculi of Williamson matching exactly those in living lepisosteids, other holosteans, and some basal teleosts. Although the dental histology is distinct from that of extant gar spe­cies, we consider these differences are related to eco-morphological factors, noting that this pattern of histologi­cal arrangement is also found in other fossil gar species.

Mots-clés: Bone - Jurassic - Lepisosteidae - Palaeohistology - Plicidentine - Teeth - †Nhanulepisosteus
Résumé en français

Étude histologique des dents orales et de leur support osseux chez le lépisostée du Jurassique du Mexique †Nhanulepisosteus mexicanus (Ginglymode, Lepisosteidae)

La paléohistologie des dents et de l’os du lépisostée †Nhanulepisosteus mexicanus, du Jurassique tardif du Mexique, est décrite en détail à partir de lames minces de spécimens fossiles. Les dents sont composées d’un cône d’orthodentine constituant une variété de plicidentine de type eusthénodonte. Ces caractéristiques histo­logiques remarquables différencient †Nhanulepisosteus de la grande majorité des lépisostées actuels et fossiles. Les dents sont coiffées d’une petite cape d’acrodine et sont entourées d’une couche crénelée d’émail. Les tissus osseux montrent des ostéocytes étoilés et des canalicules de Williamson exactement comme chez les Lépisotei­dae actuels, les autres Holostéens et certains Téléostéens basaux. Bien que l’histologie dentaire soit différente de celle des Lépisostées actuels, nous considérons que ces différences sont liées à des facteurs éco-morphologiques, tout en notant que ce patron d’organisation histologique est aussi trouvé chez diverses autres espèces de Lépisos­tées fossiles.

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium