Genetic characterization of sharpsnout seabream (Diplodus puntazzo) populations along the Tunisian coasts

Shili A., Hammami I., Louati M., Ben Hassine O.K., Bahri-Sfar L.

Date de parution: mai 2021
Volume: 45
Number: 2
Pagination: 109-121
Editeur: Société Française d’Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2021-452-004
Notes:

Corresponding author : Lilia Bahri-Sfar, lilia.bahri@gmail.com

Résumé

In order to improve our knowledge about the genetic diversity of Tunisian sharpsnout seabream, Diplodus puntazzo (Walbaum, 1792), populations along a boundary area between western and eastern Mediterranean basins, eight Tunisian samples were studied, using inter-simple sequence repeat (ISSR) markers. Ten ISSR primers produced 128 bands in all analysed samples with a high polymorphic rate (100%). The total genetic diversity was attributed mainly to the within-population variation. The analysis of genetic variation among populations showed an overall heterogeneity among Tunisian samples. Discriminant Analysis of Principal Components (DAPC) allowed the distinction of the island sample of Kerkennah and the clustering of the other ones into two groups: northeastern (Bizerta Bay, Ghar El Melh lagoon and Tunis Gulf + eastern sample of Monastir) and southeastern (eastern sample of Chebba + Zarzis and El Biban lagoon) groups. This pattern reflects the oceanographic features and the heterogeneity of physicochemical parameters between the both sides of this transition area but also within the southeastern sector (Gabès Gulf). Moreover, species’ life-history traits, such as the sedentary life-style and the short duration of the larval stage, can contribute to shape the pattern of the genetic structure of sharpsnout seabream populations along the Tunisian coasts.

Mots-clés: Diplodus puntazzo - Diversity - Genetic structure - ISSR - Siculo-Tunisian strait
Résumé en français

Caractérisation génétique de Diplodus puntazzo (Sparidae) des côtes tunisiennes.

Dans le présent travail, nous avons analysé le polymorphisme de l’ADN nucléaire, en utilisant comme marqueurs moléculaires les ISSR (Inter Simple Sequence Repeat), afin d’étudier la structuration génétique des populations naturelles de sar à museau pointu, Diplodus puntazzo (Walbaum, 1792), le long des côtes tunisiennes. Ces côtes représentent une zone de transition entre les deux bassins méditerranéens où le détroit siculo-tunisien peut jouer le rôle d’une barrière au flux génique. Pour cela, nous avons utilisé dix amorces ISSR. L’analyse des profils d’amplification a permis de recenser un total de 128 bandes au niveau de tous les échantillons analysés avec un taux de polymorphisme de 100%. La diversité génétique totale a été attribuée principalement à la variation intrapopulationnelle. L’analyse de la variation génétique interpopulationnelle a montré une hétérogénéité globale parmi les échantillons analysés. L’analyse discriminante sur composantes principales (DAPC) a montré la distinction de l’échantillon insulaire de Kerkennah ainsi que le regroupement des autres spécimens en deux groupes: le premier est constitué par les échantillons provenant du secteur Nord-Est (baie de Bizerte, la lagune Ghar El Melh et le golfe de Tunis + échantillon est de Monastir) et le second contenant les individus du secteur Sud-Est (échantillon est des groupes Chebba + Zarzis et El Biban). Cette typologie peut refléter les caractéristiques océanographiques des milieux et l’hétérogénéité des paramètres physico-chimiques de part et d’autre de cette zone de transition mais également au sein du secteur Sud-Est (golfe de Gabès). De plus, ces observations peuvent être, en partie, en relation avec les caractéristiques du cycle biologique de l’espèce, tel que le mode de vie sédentaire et la courte durée du stade larvaire, qui peuvent influencer la structuration génétique des populations de sar à museau pointu le long des côtes tunisiennes.

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium