Feeding habits of Scorpaena notata (Scorpaenidae) from eastern Adriatic Sea

Šantić M., Pallaoro A., Rađa B.

Date de parution: octobre 2021
Volume: 45
Number: 3
Pagination: 217-224
Editeur: Société Française d’Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2021-453-006
Notes:

Corresponding author: Biljana Rađa, radja@pmfst.hr

Résumé

The feeding habits of the small red scorpionfish, Scorpaena notata Rafinesque, 1810 from the eastern Adriatic Sea, were investigated with respect to fish size, season, and sampling location. Stomach contents of 798 specimens, of 6.0-20.5 cm total length (TL), collected by commercial bottom trawls from January to December 2013, were analysed. The percentage of empty stomachs varied significantly with season (from 36.6% maximum in winter to 14.5% in spring). Prey items belonged to four major taxonomic groups: Molluscs (Gastropoda, Bivalvia and Cephalopoda), Polychaetes, Crustaceans (Stomatopoda, Decapoda Natantia, Decapoda Reptantia, Mysidacea, Isopoda and Amphipoda), Teleosteans and Algae remains. Reptantia decapods were the most important prey (%IRI = 72) followed by Natantia decapods (%IRI = 18) while the other prey groups were only occasionally ingested. The small red scorpionfish is thus a crustacean feeder, preying mainly on decapods. Fish size was the most important factor influencing diet composition. Small individuals (< 11 cm TL) fed primarily on small crustaceans (amphipods, mysids and isopods), whereas large-sized specimens consumed larger prey, such as decapods (reptant and natant) and teleosts. Diet composition showed little seasonal variation; reptant decapods were the most important prey in all seasons. There was high dietary similarity between sampling locations.

Mots-clés: adriatic Sea - Crustaceans - Decapoda - Diet - Scorpaena notata - Scorpaenidae
Résumé en français

Régime alimentaire de Scorpaena notata (Scorpaenidae) en Adriatique orientale

Le régime alimentaire de la petite rascasse rouge, Scorpaena notata Rafinesque, 1810, de l’est de l’Adriatique orientale, a été étudiée en fonction de la taille des individus, de la saison et du site d’échantillonnage. Les contenus stomacaux de 798 spécimens, de 6,0 cm à 20,5 cm de longueur totale (TL), prélevés par des chaluts de fond commerciaux de janvier à décembre 2013, ont été analysés. Le pourcentage d’estomacs vides varie significativement selon la saison (maximum en hiver, 36,6% ; minimum au printemps, 14,5%). Les proies identifiées dans les estomacs appartiennent à quatre grands groupes : mollusques (Gastropoda, Bivalvia et Cephalopoda), polychaètes, crustacés (Stomatopoda, Decapoda Natantia, Decapoda Reptantia, Mysidacea, Isopoda et Amphipoda) et téléostéens, plus des débris algaux. Les décapodes Reptantia sont les proies les plus importantes (% IRI = 72) suivies des décapodes Natantia (% IRI = 18), tandis que les autres groupes de proies ne sont ingérés qu’occasionnellement. La petite rascasse rouge peut être considérée comme un prédateur de crustacés, tout particulièrement de décapodes. La taille des individus est le facteur qui influence le plus la composition du régime alimentaire. Les petits individus (< 11 cm LT) se nourrissent principalement de petits crustacés (amphipodes, mysidacés et isopodes), tandis que les individus de grande taille consomment des proies plus grosses, telles que des décapodes (Reptantia et Natantia) et des poissons téléostéens. La composition du régime alimentaire varie peu avec la saison, les décapodes Reptantia étant les proies dominantes quelle que soit la saison. De même, le régime alimentaire de S. notata diffère peu entre les sites d’échantillonnage.

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium