Temporal dynamics of the recruitment of glass eels in two valleys of French Polynesia (Tahiti and Moorea Islands)

Helme H., Bertucci F., Madi Moussa R., Wolff Y., Sasal P.

Date de parution: décembre 2018
Volume: 42
Number: 4
Pagination: 341-348
Editeur: Société Française d'Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2018-424-005
Notes:

Corresponding author: Herehia Helme, hhelme@hotmail.fr

Résumé

Glass eels were sampled in two estuaries of French Polynesia (Tahiti and Moorea islands) from 2009 to 2017. Three species were identified by morphological measurements (Anguilla marmorata, A. megastoma and A. obscura). Our results revealed a difference in the species composition between Moorea and Tahiti. The recruitment of eels is seasonal and occurs between November and March during the rainy season, with peaks in December and January. The recruitment size of glass eels was analyzed for the three species. We found a difference between the sizes at recruitment between Tahiti and Moorea. Overall, using a negative binomial GLM, we show that rainfalls, waves’ direction, light and temperature were key factors for glass eel recruitment in French Polynesia.

Mots-clés: A. megastoma - A. obscura - Anguilla marmorata - Anguillidae - Ecology - French Polynesia - Glass eels
Résumé en français

Dynamique temporelle du recrutement des civelles dans deux vallées de la Polynésie française (Tahiti et Moorea)

Les civelles ont été échantillonnées dans deux estuaires de la Polynésie française dans les îles Tahiti et Moorea, de 2009 à 2017. Trois espèces ont été identifiées par des mesures morphologiques (A. marmorata, A. megastoma et A. obscura). Nos résultats montrent qu’il y a une différence de composition d’espèces entre Tahiti et Moorea. Notre résultat principal montre que le recrutement des anguilles en Polynésie française est saisonnier et se passe entre novembre et mars pendant la saison des pluies avec un pic de recrutement en décembre et janvier. La taille au recrutement a été comparée pour les trois espèces entre Tahiti et Moorea. Enfin, un modèle multi-paramètre nous a permis de montrer que les précipitations, la direction des vagues, la luminosité et la température étaient des facteurs clés du recrutement des civelles en Polynésie française.

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium