Life history traits and exploitation of Hampala barb (Hampala macrolepidota – Cyprinidae) in a subtropical reservoir (Lao PDR)

Tessier A., Beaune D., Guillard J., Kue K., Cottet M., Chanudet V., Descloux S., Panfili J.

Date de parution: décembre 2019
Volume: 43
Number: 4
Pagination: 351-365
Editeur: Société Française d’Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2019-434-005
Notes:

Corresponding author: Anne Tessier, atessier@marepolis.fr

Résumé

The life history traits of Hampala macrolepidota, a common freshwater fish species in Southeast Asia that is of interest for fisheries and sport fishing, were estimated for a population from Nam Theun 2 Reservoir in Lao. The exploitation status of this species was also characterized using data from landing. Toluidine-stained transverse section of otoliths from 450 specimens, collected between November 2015 and January 2017 (by experimental gillnet fishing and landing surveys), were analysed to identify the periodicity of annulus formation and to age individuals. Length, weight, sex and sexual maturity stage were recorded. Life history traits were characterized by length-weight and length-age relationships. The periodicity of annulus formation was annual, with complete formation of the translucent zone at the end of the warm and dry season and the beginning of the warm and wet season (May-June). The length at first sexual maturity of females was estimated to occur at a standard length of 212 mm and at 3.3 years old (50% of matured females). The condition factor, which was between 1.04 and 1.09, was lower than for other studied populations. H. macrolepidota in the Nam Theun 2 Reservoir had a relatively slow growth (0.24 yr–1) with a relatively short lifespan (maximum age of approximately 9 years old). The species exploitation in the reservoir mainly concerned individuals that had a standard length between 120 and 220 mm, meaning that 67% of landed individuals did not have time to reproduce before capture. The exploitation rate was 0.87, and according to the probability of capture, individuals had 50% chances of being caught after 182.5 mm, preventing them from taking part in the stock renewal. The present study suggests that the H. macrolepidota population in the reservoir is overexploited. These new findings should be considered for further improvements in fishery management and the sustainability of fisheries.

Mots-clés: Age - Fisheries - Growth - Man-made lake - Otolith - South-East Asia
Résumé en français

Traits d’histoire de vie et statut d’exploitation d’Hampala macrolepidota (Cyprinidae) dans un lac de retenue subtropical au Laos

Les traits d’histoire de vie d’Hampala macrolepidota, poisson d’eau douce communément présent en Asie du Sud-Est et présentant un intérêt pour la pêche commerciale et sportive, ont été étudiés pour la population du réservoir de Nam Theun 2 au Laos. Le statut d’exploitation de cette espèce par la pêcherie locale a également été caractérisé via un suivi des débarquements de la pêche artisanale et de subsistance. Les sections transversales d’otolithes de 450 spécimens collectés entre novembre 2015 et janvier 2017 ont été analysées pour identifier la périodicité de formation de l’annulus et déterminer l’âge des individus. La taille standard, le poids, le sexe et le stade de maturité des gonades ont parallèlement été collectés. Les relations taille-poids et taille-âge ont été caractérisées. Les résultats ont indiqué qu’un annulus se formait par an avec une zone translucide totalement formée à la fin de la saison sèche-début de la saison des pluies (mai-juin). La première maturité sexuelle des femelles a été estimée atteinte pour une taille standard de 212 mm et un âge de 3,3 ans. Le facteur de condition compris entre 1,04 et 1,09 était inférieur à celui des autres populations asiatiques étudiées. La population d’H. macrolepidota du réservoir de Nam Theun 2 présentait une croissance relativement lente (0,24 an) avec une durée de vie assez courte pour cette espèce (âge maximal 9 ans). L’exploitation de cette espèce dans le réservoir concernait principalement les individus ayant une taille standard comprise entre 120 et 220 mm. Ainsi, 67% des individus issus de la pêcherie n’avaient pas eu le temps de se reproduire au moins une fois avant d’être capturés. Le taux d’exploitation était de 0,87 et selon la probabilité des captures, les individus avaient 50% de chance d’être capturés après avoir atteint la taille de 182 mm, les empêchant de prendre part au renouvellement du stock. Cette étude suggère que la population d’H. macrolepidota du réservoir de Nam Theun 2 est surexploitée. Ces conclusions devraient être prises en compte pour améliorer la gestion de la pêche actuellement en place et sa durabilité.

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium