Genetic differentiation in Scriptaphyosemion geryi (Lambert, 1958) suggests the existence of a species complex

Agnèse J.F., Cauvet C., Romand R.

Date de parution: juillet 2013
Volume: 37
Number: 3
Pagination: 165–169
Résumé

Scriptaphyosemion geryi (Lambert, 1958) is a well-defined taxa easily distinguished from the other congeneric species by a red marbled pattern, unpaired fins with deep blue blotches, blue margin and red submargin. A zigzag mid longitudinal dark line on sides characterizes females. For long, due to a high phenotypic variability, this taxa was suspected to encompass several cryptic species. We sampled 20 populations representing the entire species range and characterized the genotypes (cytochrome b, mitochondrial DNA) of their specimens. Results allowed grouping populations in five clusters composed of geographically-linked populations. Compared with those observed in other species from the subgenus Chromaphyosemion (Radda, 1971), all these results strongly suggested that S. geryi encompassed five different species.

Mots-clés: Aplocheilidae - Killifish - Nothobranchiidae - Scriptaphyosemion geryi - Speciation - West Africa
Résumé en français

La différenciation génétique chez Scriptaphyosemion geryi (Lambert, 1958) révèle l’existence d’un complexe d’espèces.
Scriptaphyosemion geryi est un taxon bien défini dont les mâles se distinguent facilement des mâles des autres espèces du genre par un aspect général rouge marbré, des nageoires impaires avec des taches bleu profond, une bande marginale bleue et une bande submarginale rouge. Les femelles sont caractérisées par une ligne longitudinale noire en zigzag sur les côtés. Depuis longtemps on pense, en raison de la grande variabilité phénotypique observée, que ce taxon pourrait en fait englober plusieurs espèces cryptiques. Nous avons échantillonné 20 populations réparties sur toute l’aire de répartition de l’espèce et représentant toute la variabilité phénotypique connue. Nous avons caractérisé chaque population génétiquement (étude des séquences du cytochrome b). Les résultats ont permis de regrouper les populations en cinq groupes géographiquement ordonnés. La comparaison de l’étendue de la différenciation génétique chez S. geryi avec celle que l’on observe chez d’autres groupes d’espèces du sous genre Chromaphyosemion (Radda, 1971) suggère fortement que S. geryi est un taxon qui recouvre en fait cinq espèces différentes.

PDF visible pour tous