Contribution à la connaissance de l’ichtyofaune de l’Inkisi au Bas-Congo (RD du Congo)

Wamuini Lunkayilakio S., Vreven E., Vandewalle P., Mutambue S., Snoeks J.

Date de parution: mars 2010
Volume: 34
Number: 1
Pagination: 083–091
Mots-clés: Africa - distribution - Ichthyofauna - Inkisi - Lower Congo
Résumé en français

L’étude de la composition et de la distribution de la faune ichtyologique de la partie congolaise de la rivière Inkisi a permis d’inventorier 61 espèces réparties en 37 genres appartenant à 15 familles. Les Cyprinidae sont les mieux représentés avec 15 espèces. Les Mormyridae, Cichlidae et Clariidae viennent ensuite avec respectivement 11, 9 et 7 espèces. La composition spécifique des communautés des poissons est différente, du cours supérieur vers l’aval. Le profil longitudinal de cette partie de l’Inkisi est caractérisé par la présence de trois chutes qui sont, de l’aval vers l’amont : la chute de Mantumpu (8 m de hauteur) à l’entrée de l’Inkisi dans le fleuve Congo, la chute de Zongo (58 m) à 6 km du confluent et la chute de Sanga (24 m) à 10 km de la chute de Zongo. La présence de ces chutes sur le cours de la rivière semble avoir influencé l’ichtyofaune et pourrait même être à l’origine du nombre important d’espèces endémiques en amont. Si l’on s’en tient au cours principal, la différence entre la richesse spécifique en amont et celle en aval n’est pas significative, probablement à cause de la morphologie du bassin. La richesse et la composition spécifique de la partie comprise entre les deux chutes (Zongo et Sanga) ne diffèrent pas de celles de l’amont de la chute de Sanga. Toutefois, cette composition est fort différente de celle de la zone tout en aval.
 

PDF visible pour tous