Range extensions of four species of parrotfishes (Scaridae) in the northern Gulf of California, Mexico

Gonzalez-Cuellar O.T., Reyes-Bonilla H., Fourrière M., Rojo M., Hernández-Velasco A., Sánchez-Alcántara I., Pfister T.

Date de parution: juillet 2013
Volume: 37
Number: 3
Pagination: 223–226
Résumé

We present new records extending the known geographic range of four species of parrotfishes (family Scaridae) in the Gulf of California, Mexico: Scarus compressus, S. ghobban, S. perrico and S. rubroviolaceus. The presence of these species in the northern gulf is relevant considering their ecological role as consumers of algae and mollusks, and as producers of carbonated sediments in the reefs, which is not currently played by any other fish in that area. The records of Scarus spp., a warm-water genus, might point out that oceanographic conditions in the northern Gulf of California are becoming acceptable for tropical species and thus, an increase in the number of range extensions might occur in years to come.

Mots-clés: Gulf of California - Mexico - Reef fishes - Scaridae - Scarus compressus - Scarus ghobban - Scarus perrico - Scarus rubroviolaceus - Zoogeography
Résumé en français

Nouvelles extensions de la distribution géographique de quatre espèces de poissons-perroquets (Scaridae) dans le nord du golfe de Californie, Mexique.
Cet article présente de nouvelles extensions de la distribution géographique de quatre espèces de poissons-perroquets (Scaridae) dans le golfe de Californie, Mexique : Scarus compressus, S. ghobban, S. perrico et S. rubroviolaceus. La présence de ces espèces dans la partie nord du golfe est importante si nous considérons leur rôle écologique en tant que consommateurs d’algues et de mollusques, mais aussi comme producteurs de sédiments carbonatés dans les récifs coralliens, rôle qui n’est joué par aucun autre poisson dans cette zone. Ces signalements d’espèces du genre Scarus pourraient indiquer que les conditions océanographiques dans le nord du golfe de Californie deviennent acceptables pour les espèces tropicales. Par conséquent, nous pouvons supposer qu’il pourrait se produire un élargissement de la répartition géographique de plusieurs autres espèces de poissons dans les années à venir.
 

PDF visible pour tous