Mastiglanis durantoni from French Guyana, a second species in the genus (Siluriformes: Heptapteridae), with a CT scan survey of phylogenetically-relevant characters

De Pinna M., Keith P.

Published date: June 2019
Volume: 43
Number: 2
Pagination: 125-135
Publisher: Société Française d’Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2019-423-002
Notes:

Corresponding author: Mário De Pinna, pinna@ib.usp.br

Abstract

A new species of the heptapterid genus Mastiglanis, M. durantoni, is described from three adjacent localities in the upper reaches of the Maroni River in French Guyana. The new species is distinguished from the only other known species in the genus, M. asopos, by several qualitative and quantitative characteristics, such as the slender caudal peduncle (caudal peduncle depth 4.3-5.3% of SL vs. 5.6-6.3%); the upper jaw protruding markedly beyond lower, resulting in long snout (36.5-42.0% of HL vs. 23.4-33.6%); the head depressed (head depth 34.0-44.4% of HL vs. 44.4-53.0%); the procurrent caudal fin rays 12 dorsally and ventrally (vs. 14-17); the dorsal margin of adipose fin concave (vs. variably convex, straight or gently sinusoidal); the occipital process deeply notched, distally V-shaped (vs. distal margin of occipital process variably-shaped, with notch, when present, not deep and forming an obtuse angle); the mesethmoid cornu widest at its midlength (vs. gradually narrower from base to tip). Characters of taxonomic and phylogenetic relevance are observed and illustrated with CT-scan imaging technique. The narrowly endemic and outlying geographical distribution of the new species contrasts with the extremely wide range of M. asopos and suggests a history of peripheral isolation and differentiation. In conformity with that interpretation, the new species has some autapomorphic specializations, while none is currently known for M. asopos

Keywords: Catfish - Heptapteridae - Metaspecies - Neotropical - New species - Systematics - Taxonomy
French abstract

Mastiglanis durantoni (Siluriformes : Heptapteridae) de la Guyane française, deuxième espèce du genre, avec une étude CT-scan de caractères phylogénétiquement pertinents

Mastiglanis durantoni est une nouvelle espèce d’Heptapteridae. Elle est décrite dans trois localités adjacentes de la partie supérieure du fleuve Maroni en Guyane française. La nouvelle espèce se distingue de la seule autre espèce connue du genre (M. asopos) par plusieurs caractéristiques qualitatives et quantitatives dont le mince pédoncule caudal (hauteur de 4,3% à 5,3% SL vs. 5,6% à 6,3%) ; la mâchoire supérieure faisant franchement saillie et entraînant un long museau (36,5% à 42,0% HL vs. 23,4% à 33,6%) ; la tête plus déprimée (hauteur de la tête de 34,0 à 44,4% HL vs. 44,4 à 53,0%) ; caudale avec 12 rayons marginaux ventraux et dorsaux (vs. 14 et 17) ; la marge dorsale de la nageoire adipeuse concave (vs. variable : convexe, étroite ou légèrement sinusoïdale) ; le processus occipital avec une profonde entaille distale en forme de V (vs. peu ou pas d’entaille) ; le cornu du mesethmoïde avec la plus grande largeur à mi-longueur (vs. progressivement plus étroit de la base à la pointe). Les caractères à valeur taxonomique et phylogénétique sont observés et illustrés par la technique d’imagerie CT scan. La répartition géographique endémique restreinte et isolée de la nouvelle espèce contraste avec la très large distribution de M. asopos. Cela suggère une histoire d’isolement périphérique et de différenciation. Conformément à cette interprétation, la nouvelle espèce présente quelques spécialisations autapomorphiques, alors qu’aucune n’est actuellement connue chez M. asopos

PDF only available for Cybium subscribers