Distribution patterns of ocellated eagle rays, Aetobatus ocellatus, along two sites in Moorea Island, French Polynesia

Berthe C., Waqalevu V.P., Latry L., Besson M., Lerouvreur F., Siu G., Lecellier G., Rummer J.L., Bertucci F., Iglésias S., Lecchini D.

Published date: December 2018
Volume: 42
Number: 4
Pagination: 313-320
Publisher: Société Française d'Ichtyologie
doi: 10.26028/cybium/2018-424-002
Notes:

Corresponding author: David Lecchini, david.lecchini@ephe.sorbonne.fr

Abstract

Elasmobranchs are critical to tourism industries worldwide. In French Polynesia, where ecotourism is the second most important industry, little is known about the spatiotemporal distribution of eagle rays. This study represents the first investigation into habitat use and behaviour of ocellated eagle rays (Aetobatus ocellatus) in French Polynesia focused on two sites with different levels of anthropogenic noise. Environmental variables and biological data were recorded over a one-year period to explore the distribution patterns of 113 eagle rays identified at these sites. Results revealed distinct patterns in habitat use between the two sites, with the eagle ray population structured according to ontogenetic stage. Young rays preferred the site with lower levels of noise pollution, where they foraged at the end of the day. Adult eagle rays gathered in the mornings at the louder site, where the only noticeable activity was group swimming. Overall, our results could help conservation initiatives to manage this important species in French Polynesia, and potentially other coral reef areas, especially in the context of rising human impacts on the environment.

Keywords: Animal behaviour - Anthropogenic activities - Ontogenetic partitioning - Photo-identification - Rays
French abstract

Modèles de répartition de la raie aigle léopard, Aetobatus ocellatus, dans le lagon de Moorea, Polynésie française.

Les élasmobranches sont des espèces clés de l’écosystème corallien et sont aussi indispensables à l’industrie de l’écotourisme. En Polynésie française, où l’écotourisme est le second pilier économique, peu d’information est disponible sur la répartition spatio-temporelle des raies aigle. Cette étude présente la première investigation de l’utilisation de l’habitat et du comportement de la raie aigle léopard (Aetobatus ocellatus) sur deux sites (Mareto vs. ClubMed) de la côte Nord de Moorea. Ces sites diffèrent entre autre par le bruit anthropique, le site ClubMed étant beaucoup plus bruyant que le site Mareto du fait de l’activité nautique. Pendant une année, différentes variables environnementales et biologiques ont été enregistrées afin de comprendre le modèle de répartition des raies aigles (113 individus observés). Les résultats montrent une utilisation différente des deux sites, avec des préférences significatives selon le stade ontogénique. Les juvéniles ont une préférence pour le site de Mareto où ils viennent se nourrir à la fin du jour. Les adultes se rassemblent le matin au site du ClubMed, où l’activité principale est la nage en groupe. Au final, notre étude fournit de premières observations essentielles sur la connaissance de la distribution spatio-temporelle des raies aigles à Moorea sur deux sites soumis à des activités anthropiques différentes.

PDF only available for Cybium subscribers