Revision of the Middle Badenian fish otoliths from the Carpathian Foredeep in Moravia (Middle Miocene, Czech Republic)

Brzobohatý R., Nolf D.

Published date: June 2018
Volume: 42
Number: 2
Pagination: 143-167
Publisher: Société Française d'Ichtyologie
Notes:

Corresponding author: Dirk Nolf, dirk.nolf@scarlet.be
Royal Belgian Institute of Natural Sciences, rue Vautier 29, 1000 Brussels, Belgium

Abstract

Otoliths from the Middle Miocene of the Moravian Carpathian Foredeep revealed the presence of 84 nominal species of bony fishes, as well as 22 taxa identified in open nomenclature only. Two species, Ijimaia rara n. sp. and Coryphaenoides scrupus n. sp., are described as new. The otolith assemblage is quantitatively dominated by myctophids, but stomiiforms and macrourids are significantly represented as well. Bregmacerotids, gadids and trachichthyids are common, but only represented by a single species each. The genera Trachyscorpia, Serrivomer and Ijimaia document the first fossil records of these taxa and the genera Nansenia and Zenion are recorded for the first time in sediments of the Paratethys. A paleobathymetric analysis of the otolith assemblages indicates water depths greater than 400 m in the depressions of the Carpathian Foredeep in Moravia. The high frequency of otoliths of Gadiculus argenteus supports the onset of the cold phase of the Middle Miocene Climatic Transition during the Middle Badenian. The high proportion of Recent species (~ 32%) in the otolith association of the entire Badenian of the Central Paratethys also documents the rise of modern fishes in the wider Mediterranean area since the early Middle Miocene.

Keywords: Central Paratethys - Czech Republic - Langhian (Badenian) - Middle Miocene - Otoliths
French abstract

Synthèse des données fournies par les otolithes de poissons Badéniens de l’avant-fosse des Carpathes moraves (Miocène moyen, République Tchèque)

L’étude des otolithes a révélé la présence de 84 espèces nominales de poissons osseux, et de 22 taxa identifiés en nomenclature ouverte. Deux espèces, Ijimaia rara et Coryphaenoides scrupus, sont nouvelles. Du point de vue quantitatif, l’assemblage est dominé par les myctophidés, et les stomiiformes et les macrouridés sont également représentés de façon significative. Les otolithes de bregmacérotidés, gadidés et trachichthyidés sont nombreuses, mais ces taxa ne sont représentés que par une seule espèce chacune. Les genres Trachyscorpia, Serrivomer et Ijimaia représentent la première découverte à l’état fossile de ces taxa et les genres Nansenia et Zenion représentent leur première apparition dans des sédiments de la Paratethys. Une analyse paléobathymétrique des assemblages d’otolithes indique une profondeur d’eau excédant 400 m dans les dépressions de l’avant-fosse morave. La fréquence considérable d’otolithes de Gadiculus argenteus illustre le début de la phase froide de la transition climatique d’âge miocène moyen au Badénien moyen. La présence de nombreuses espèces actuelles (environ 32%) dans les assemblages d’otolithes Badéniens partout dans la Paratethys centrale documente également l’apparition de poissons actuels dans l’aire méditerranéenne au sens large.

PDF only available for Cybium subscribers