PhD Thesis – Développement d’une nouvelle filière aquacole sur l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon en valorisant une espèce locale à forte valeur ajoutée pour la consommation humaine et la pêche sportive : l’omble de fontaine (Salvelinus fontinalis)

La thèse a pour objectif d’obtenir les connaissances de base (biologie, écologie, génétique) indispensables au développement d’une filière aquacole sur l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon qui soit adaptée au nouveau contexte environnemental issu des changements climatiques. Trois principaux travaux seront menés : (i) une série d’expérimentation en laboratoire sur les premiers stades de vie, incluant des analyses d’expression de gènes-candidats (e.g. Bougas et al., 2013 ; Burgerhout et al. 2017), (ii) des études sur le terrain à Saint-Pierre et Miquelon (échantillonnage de poissons, analyse de la qualité d’eau, suivi de migrations), et (iii) une comparaison de l’ensemble des résultats avec ceux obtenus sur des populations d’omble extérieures à l’archipel, notamment celles du Québec (e.g., Perry et al., 2005 ; Crespel et al., 2017 ; Sutherland et al., 2017). Plus généralement, l’objectif de la thèse sera de servir de «
preuve-de-concept » du développement de nouvelles activités dans des territoires isolés en associant les communautés locales et les diverses parties prenantes (porteurs de projets, institutionnels, écoles…). Les résultats issus de l’ensemble des travaux seront utiles non seulement pour Saint-Pierre et Miquelon mais plus largement pour les diverses communautés isolées (particulièrement sur les îles) que ce soit en France ou au Québec (e.g. îles de la Madeleine) pour montrer comment il est possible de développer de nouvelles activités (aquaculture, pêche sportive) à forte valeur ajoutée.