Accounting for variability in life-history traits for the definition of amphidromous goby fry fisheries closure periods

Lagarde R., Valade P., Teichert N.

Published date: October 2023
Volume: 47
Number: 4
Pagination: 391-399
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2023-018
Notes:

Corresponding author: Raphaël Lagarde, raphael.lagarde@univ-perp.fr

How to cite: Lagarde, R., Valade, P., & Teichert, N. (2023). Accounting for variability in life-history traits for the definition of amphidromous goby fry fisheries closure periods. Cybium, 47(4): 391-399. https://doi.org/10.26028/CYBIUM/2023-018

Abstract

Amphidromous goby fry (post-larvae and young juveniles) are traditionally fished when they arrive in rivers after their larval development at sea. In Reunion Island (Indian Ocean) two species of amphidromous goby are mainly targeted by the fisheries: the endemic Cotylopus acutipinnis and the cosmopolitan Sicyopterus lagocephalus. Despite the lack of quantitative data on these fisheries, their impact on populations is expected to be important because the catches can represent several tonnes per year. Consequently, fishery regulation changes have been proposed that increase the duration of the existing fisheries closure period of two weeks in March. We developed an approach to identify key periods for fisheries closure, including assessment of the proposed management scenario and several alternative protection scenarios, based on the maximization of fry abundance and on the variability of four life-history traits: (i) fry size and (ii) age at arrival in rivers, (iii) the time the juveniles spend in river before maturation and (iv) their migration behaviour. This approach is in seeking to preserve a high level of phenotypic diversity, which is predicted to promote population resilience. We conducted a multiple-criteria decision analysis to rank 4096 alternatives of fisheries closure periods, ranging from zero to 12 months, based on their propensity to maintain fry abundance and life history trait diversity. Finally, according to the type of fisheries closure period (discontinuous or continuous) and the proportion of annual abundance and variability of life-history traits preserved during the period (50% or 75%), we propose four different fisheries closures lasting from six to nine months.

Keywords: Amphidromy - Bichiques - Conservation - Diadromy - Indian Ocean - Management - Recruitment
French abstract

Prise en compte de la variabilité des traits phénotypiques dans la définition d’une période de fermeture des pêcheries d’alevins de gobies amphidromes

Les alevins (post-larves et jeunes juvéniles) de gobies amphidromes sont traditionnellement pêchés lorsqu’ils arrivent en rivière après leur phase de développement larvaire marine. Sur l’île de La Réunion (océan Indien), les pêcheries ciblent principalement deux espèces de gobies amphidromes : une espèce endémique, Cotylopus acutipinnis, et une cosmopolite, Sicyopterus lagocephalus. Malgré l’absence de données précises sur les quantités d’alevins pêchés, les captures sont estimées à plusieurs tonnes par an, ce qui laisse supposer un impact important des pêcheries sur les populations. Par conséquent, les autorités locales ont eu pour projet d’allonger la durée de fermeture des pêcheries, qui était jusqu’alors de deux semaines au mois de mars. Afin d’aider les autorités locales dans leur démarche, nous avons mis au point une méthode permettant d’identifier les périodes clés de fermeture des pêcheries. Cette méthode est basée sur la maximalisation de l’abondance d’alevins ainsi que de quatre de leurs traits d’histoire de vie : (i) la taille et (ii) l’âge des alevins à leur arrivée en rivière, (iii) le temps que passent les juvéniles en rivière avant d’atteindre leur maturité sexuelle et (iv) le comportement de migration de ces mêmes juvéniles. Cette approche vise à préserver une diversité de traits phénotypiques élevée, ce qui est sensé améliorer la résilience des populations. Nous avons réalisé une analyse multicritères afin de classer 4096 alternatives de fermeture des pêcheries dont la durée variait entre zéro et 12 mois. Les alternatives étaient classées à partir de l’abondance et de la diversité des traits d’histoire de vie des alevins qu’elles permettaient de garantir. Enfin, quatre périodes de fermeture des pêcheries ont été proposées en fonction du type de période de fermeture (continue ou discontinue) et de la proportion de l’abondance annuelle et de la variabilité des traits d’histoire de vie préservée au minimum pendant cette période (50% ou 75%). Les périodes de fermeture des pêcheries proposées s’étendaient de six à neuf mois.

PDF available for everyone