Revision of Phoxinus in France with the description of two new species (Teleostei, Leuciscidae)

Denys G.P.J., Dettaï A., Persat H., Daszkiewicz P., Hautecoeur M., Keith P.

Date de parution: septembre 2020
Volume: 44
Number: 3
Pagination: 205-237
Editeur: Société Française d'Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2020-443-003
Notes:

Corresponding author: Gaël P.J. Denys, gael.denys@mnhn.fr

Résumé

French minnows of the genus Phoxinus are revised based on molecular data (COI and 12S rDNA markers), morphological characters and nuptial colouration patterns. The results delineate six groups of populations, which are recognised as species. Phoxinus phoxinus is found in eastern France in the lower and middle Rhine and Seine drainages. Phoxinus bigerri occurs in the Adour drainage and populations from the Lake Geneva basin and the upper Rhine drainage are identified as Phoxinus csikii. Phoxinus dragarum, new species, from the Garonne drainage, is distinguished by its unique nuptial colour pattern (green stripe in Z3 reaching up to the anal fin base and Z4 greenish yellow in male; Z4 green-ochre and black line below in Z5 reaching from the pectoral fin bases to the anal fin base in female), and by an incomplete lateral line generally reaching to a point in front of the anal fin base or just shortly beyond the origin of the last anal fin ray. Phoxinus fayollarum, new species, from the Loire drainage, is distinguished by its unique nuptial colour pattern (green bars in Z3 and Z4, Z4 bright yellow, and belly red in male; green stripe in Z3, Z4 yellow-pinkish, and red spots at the pectoral, pelvic and anal fin base in female). Minnows of the Rhône drainage are identified as Phoxinus septimaniae. We consider Pisciculus varius and Phoxynus montanus as nomben oblitum and Phoxinus septimaniae as nomen protectum, and Leuciscus obtusus as incertae sedis within Leuciscidae.

Mots-clés: Cytochrome oxidase 1 - Minnows - Morphology - Nuptial colouration - Phoxinus spp. - Taxonomy
Résumé en français

Révision des Phoxinus de France avec la description de deux nouvelles espèces (Teleostei, Leuciscidae)

Les vairons français du genre Phoxinus sont révisés à partir de données moléculaires (marqueurs du COI et de l’ADNr 12S), de caractères morphologiques et des patrons de coloration nuptiale. Les résultats délimitent six groupes de populations, qui sont reconnus comme espèces. Phoxinus phoxinus se trouve dans l’Est de la France dans les bassins de la Seine et du Rhin moyen et inférieur. Phoxinus bigerri est dans le bassin de l’Adour, et les populations des bassins du Léman et du Rhin supérieur sont identifiées comme Phoxinus csikii. Phoxinus dragarum, nouvelle espèce, du bassin de la Garonne, se distingue par un patron de coloration nuptiale qui lui est propre (bande verte dans la Z3 atteignant la base de la nageoire anale et la Z4 jaune-verdâtre chez le mâle ; Z4 verteocre et ligne noire en dessous dans la Z5 reliant les bases de nageoires pectorales à l’anale chez la femelle), et par une ligne latérale incomplète atteignant généralement la base de la nageoire anale ou juste après l’origine du dernier rayon de la nageoire anale. Phoxinus fayollarum, nouvelle espèce, du bassin de la Loire, se distingue par un patron de coloration nuptiale qui lui est propre (barres vertes dans les Z3 et Z4, Z4 jaune clair, et un ventre rouge chez le mâle; bande verte dans la Z3, Z4 jaune-rosée et taches rouges aux insertions des nageoires pectorales, pelviennes et anale et chez la femelle). Les vairons du bassin du Rhône sont identifiés comme Phoxinus septimaniae. Nous considérons Pisciculus varius et Phoxynus montanus comme nomben oblitum, Phoxinus septimaniae comme nomen protectum, et Leuciscus obtusus comme incertae sedis au sein des Leuciscidae.

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium