Régime alimentaire du mérou blanc, Epinephelus aeneus (Serranidae), de la pêche artisanale en Côte d’Ivoire

Kouassi K.D., N’Da K., Diaha N.’G.C.

Date de parution: septembre 2010
Volume: 34
Number: 3
Pagination: 263–268
Editeur: Société Française d’Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2010-343-004
Mots-clés: Diet - Epinephelus aeneus - Groupers - Ivory Coast - Serranidae - Traditional fishing
Résumé en français

Le régime alimentaire d’Epinephelus aeneus (Geoffroy Saint-Hilaire, 1817) a été étudié sur les côtes ivoiriennes durant les années 2006 et 2007. Un total de 802 individus, pêchés à l’hameçon, de longueur totale comprise entre 21 cm et 106 cm et de poids compris entre 100 g et 14900 g, a été étudié. Au total, 2417 proies ont été identifiées. Sur l’ensemble des contenus examinés, 529 étaient vides, ce qui correspond à une vacuité de 66%. Le nombre et le poids moyens de proies par estomac étaient de 3 et 21,2 g, respectivement. L’indice d’importance relative (%IRI) combinant les trois principaux descripteurs de la présence des différentes proies ingérées (%F, %N, %W) a été utilisé pour caractériser l’importance relative des différents taxons alimentaires. Il montre un éventail de prédation peu varié. Epinephelus aeneus se nourrit préférentiellement de poissons (Serranidae et Carangidae). Les proies secondaires sont les crustacés, préférentiellement des brachyoures. L’analyse statistique des variations alimentaires révèle une différence significative entre le régime et la taille des individus et entre les petites saisons froide et sèche. En revanche, aucune différence n’a été constatée entre les autres régimes saisonniers (grandes saisons froide et sèche).

PDF visible pour tous