Morphological traits allow distinguishing their hybrids from the Northern pike, Esox lucius, and the Aquitanian pike, Esox aquitanicus (Actinopterygii, Esociformes)

Jeanroy C., Denys G.P.J.

Date de parution: octobre 2019
Volume: 43
Number: 3
Pagination: 227-232
Editeur: Société Française d’Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2019-433-003
Notes:

Corresponding author: Gaël P.J. Denys, gael.denys@mnhn.fr

Résumé

The Aquitanian pike Esox aquitanicus is an endemic species of the South-West of France. It is threatened by the hybridization with the Northern pike Esox lucius. So far, hybrid determination was established with molecular tools only. The purpose of this study is to find morphological traits in order to differentiate hybrids from the two parental species; we looked at the three criteria distinguishing E. aquitanicus from E. lucius: skin colour pattern, lateral scale numbers and snout length. Our results showed that hybrids can actually be distinhguished from E. lucius (shorter snout and fewer lateral scales) and E. aquitanicus (higher lateral scales count). The skin colour pattern is however irrelevant, as the pattern of both species is encountered among hybrids. Finally, the best trait to identify hybrids is the lateral scale number, which is intermediate between those of the parental species (114 to 119 vs. 104 to 107 for E. aquitanicus and (115)120 to 136(146) for E. lucius). This could be helpful for managers in the conservation of the Aquitanian pike. Nevertheless, the results of this study need to be confirmed with a larger sampling. 

Mots-clés: Esox aquitanicus - Esox lucius - Hybrids - Morphology
Résumé en français

Distinction morphologique préliminaire des hybrides de Esox lucius et Esox aquitanicus (Actinopterygii, Esociformes)

Le brochet aquitain Esox aquitanicus Denys, Dettai, Persat, Hautecœur & Keith, 2014 est une espèce endémique du Sud-Ouest de la France. Il est menacé par l’hybridation avec le brochet commun Esox lucius Linnaeus, 1758. Jusqu’à présent, seul l’outil moléculaire permettait la détermination des hybrides. Le but de cette étude est de trouver des caractères morphologiques pour caractériser les hybrides des deux espèces parentales à partir des trois critères distinguant l’E. aquitanicus de l’E. lucius : le patron de coloration du corps, le nombre d’écailles sur la ligne latérale et la longueur du museau. Nos résultats ont démontré que les spécimens hybrides pouvaient être discriminés d’E. lucius par un museau plus court et un plus faible nombre d’écailles sur la ligne latérale, et d’E. aquitanicus seulement par un plus grand nombre d’écailles sur la ligne latérale. Le patron de coloration du corps des deux espèces est rencontré chez les hybrides. Ainsi, le meilleur caractère pour identifier les hybrides est le nombre d’écailles sur la ligne latérale ; il est intermédiaire comparé aux espèces parentales (114 à 119 vs. 104 à 107 pour E. aquitanicus et (115)120 à 136(146) pour E. lucius). Il sera utile pour les gestionnaires en conservation du brochet aquitain. Néanmoins, les résultats de cette étude nécessitent d’être confirmés avec un plus grand échantillonnage en aquaculture. 

 

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium