Morphological and histological study of the scales of the grey notothen, Lepidonotothen squamifrons (Günther, 1880) (Nototheniidae; Perciformes; Teleostei)

Lecomte F., Meunier F.J., Duhamel G.

Date de parution: février 2019
Volume: 43
Number: 1
Pagination: 097-101
Editeur: Société Française d'Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2019-431-009
Notes:

Corresponding author: François J. Meunier, meunier@mnhn.fr
UMR 7208 BOREA (CNRS-IRD- Sorbonne Universités, UCBN), Département Adaptations du Vivant, Muséum national d’Histoire naturelle, CP 026, 43 rue Cuvier, 75231 Paris cedex 05, France

Résumé

The scales of the grey notothen, Lepidonotothen squamifrons (Günther, 1880), show the classical organization of ctenoid scales: an external acellular ornamented bony layer bordered by posterior spines, the ctenii, and overlaying an incompletely mineralized basal plate. The basal plate is constituted by a number of collagenous layers that form an orthogonal plywood-like organization. The mineralization of the basal plate progresses due to the formation of ovoid Mandl’s corpuscles that progressively fused to each other. The morphology and the histology of scales of the grey notothen are similar to the scales of numerous Perciformes, such as the Percidae and the Cichlidae for example.

Mots-clés: Cteni - Histology - Lepidonotothen - Mandl’s corpuscles - Mineralization - Scales
Résumé en français

Étude morphologique et histologique des écailles du colin austral, Lepidonotothen squamifrons (Günther, 1880) (Nototheniidae ; Perciformes ; Teleostei)

Les écailles du colin austral, Lepidonotothen squamifrons (Günther, 1880), montrent l’organisation typique des écailles cténoïdes : une couche externe osseuse acellulaire ornementée, bordée postérieurement par une rangée d’épines, les ctenii. Cette couche externe recouvre une plaque basale lamellaire incomplètement minéralisée. La plaque basale de l’écaille est constituée de couches successives de fibres de collagène formant un contre-plaqué orthogonal. La minéralisation de la plaque basale progresse par formation et fusion de corpuscules de Mandl ovoïdes. La morphologie et l’histologie des écailles du colin austral sont donc très proches de celles des écailles d’autres Perciformes, comme les Percidae et les Cichlidae par exemple.

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium