Invasive Carassius spp. in the Tiber River basin (Umbria, Central Italy): population status and possible interactions with native fish species

Carosi A., Ghetti L., Lorenzoni M.

Date de parution: février 2017
Volume: 41
Number: 1
Pagination: 011-023
Notes:

Corresponding author: Antonella Carosi, acarosi@libero.it
Dept of Chemistry, Biology and Biotechnologies, University of Perugia, Via Elce di Sotto 06100 Perugia, Italy

Résumé

The purpose of the research was to analyse the distribution, abundance and growth of Carassius spp., a taxon which includes non-native species introduced into the water bodies of the Umbrian portion of the Tiber River basin during the late 1980s. Additionally, the study estimated the relative weight for Barbus tyberinus, Squalius lucumonis and Sarmarutilus rubilio to investigate the presence of competitive interactions between Carassius spp. and these native species that characterize the middle and lowland reaches of the Umbrian watercourses. Currently, Carassius spp. is widely distributed in both the stagnant and the slow-running waters of the entire basin. The presence of these species was recorded in 34.81% of the total sampling sites; the results showed that the presence of Carassius spp. was associated with the presence of other non-native species and with poor water quality. In total, 4520 specimens of Carassius spp. were collected and the age composition ranged from 0+ to 9+. The equation for the length-weight relationship (TL-W) was determined as W = 0.010TL3.180. For the Etruscan chub Squalius lucumonis, an endemic species of central Italy, the mean value of the relative weight was significantly higher when Carassius spp. was absent. The results of the research suggest the need to establish effective management conservation strategies for this endemic species.

Mots-clés: Carassius spp. - Central Italy - Cyprinidae - distribution - Growth - Invasive species
Résumé en français

Les carassins invasifs, Carassius spp., dans le bassin du Tibre (Ombrie, Italie centrale) : état des populations et interactions possibles avec les espèces indigènes.

Le but de la recherche était d’analyser la distribution, l’abondance et la croissance du Carassius spp., un taxon qui comprend des espèces non indigènes introduites dans les plans d’eau de la partie ombrienne du bassin du Tibre à la fin des années 1980. En outre, l’étude a estimé le poids relatif de Barbus tyberinus, Squalius lucumonis et Sarmarutilus rubilio dans le but d’analyser la présence d’interactions concurrentielles entre Carassius spp. et les trois espèces indigènes qui caractérisent les tronçons moyens et terminaux des cours d’eau de l’Ombrie. Actuellement, Carassius spp. est largement distribué dans les eaux stagnantes et courantes de l’ensemble du bassin. La présence de ces espèces a été enregistrée dans 34,81% des sites d’échantillonnage ; les résultats ont montré que la présence du Carassius spp. a été associée à la présence d’autres espèces exotiques et à la mauvaise qualité de l’eau. Au total, 4520 spécimens de Carassius spp. ont été capturés et dix classes d’âge (de 0+ à 9+) ont été identifiées. La relation entre la longueur totale (TL) et le poids (W) est donnée par l’équation W = 0,010TL3.180. Pour Squalius lucumonis, espèce endémique de l’Italie centrale, les valeurs moyennes du poids relatif étaient plus élevées dans les cas où Carassius spp. était absent. Les résultats de cette étude montrent la nécessité d’établir des stratégies efficaces pour la gestion de la conservation de cette espèce endémique.

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium