Impact of parasitism by nematodes on gonadal anatomy of Pagellus erythrinus (L.)

Saadi N., Trilles J.P., Amara R., Ramdane Z.

Date de parution: octobre 2019
Volume: 43
Number: 3
Pagination: 255-263
Editeur: Société Française d’Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2019-433-006
Notes:

Corresponding author: Zouhir Ramdane, zohir22000@yahoo.fr

Résumé

Nematode larvae (stages 3 and 4) infect various marine teleost fish. 297 specimens of Pagellus erythrinus (Teleostei: Sparidae) from the east coast of Algeria were examined for their parasitic nematodes between November 2015 and April 2017. Five nematode species were collected and identified: Hysterothylacium aduncum (Rudolphi, 1802), H. fabri (Rudolphi, 1819), H. sp., Cucullanus cirratus Müller, 1777 and Philometra filiformis (Stossich, 1896). Among them, three species (H. fabri, C. cirratus and P. filiformis) are reported for the first time in the study area. These parasites infect the peritoneal cavity and ovaries of the parasitized fishes. Nematodes infect Pagellus erythrinus at a high rate (prevalence = 73.19%; mean intensity = 7.23 parasites per infected fish). Philometra filiformis infects particularly the ovarian parenchyma (prevalence = 5.72% and mean intensity = 1.29 parasites per infected host). Our statistical results show a significant difference between the infection rates depending on the host sex. Macroscopic examination reveals more consistency of parasitized ovarian parenchyma. The histological examination shows different histological damages caused by P. filiformis. This worm induces nearly total replacement of the gonadic parenchyma and lesions. Therefore, the reproductive capacity of the fish, which has a high commercial interest, may be affected when a great number of oocytes are degenerated by this worm.

Mots-clés: Algerian coast - Impact of parasitism - Nematode - Ovary - Pagellus erythrinus
Résumé en français

Impact d’un parasitisme par des nématodes sur Pagellus erythrinus (L.) des côtes algériennes

Plusieurs chercheurs ont montré que les poissons téléostéens sont parasités par des larves de nématodes (stades 3 et 4). Ces vers infectent divers tissus et organes tels que l’estomac, l’intestin, le foie, les gonades (surtout les ovaires), les mésentères viscéraux, la cavité péritonéale, les vaisseaux sanguins, la vessie natatoire. Notre étude a été menée sur la côte est de l’Algérie. Entre novembre 2015 et avril 2017, 297 spécimens de Pagellus erythrinus (Teleostei : Sparidae) ont été examinés. Sur la base de critères morpho-anatomiques, cinq espèces de nématodes parasites sont identifiées : Hysterothylacium aduncum (Rudolphi, 1802), H. fabri (Rudolphi, 1819), H. sp., Cucullanus cirratus Müller, 1777 et Philometra filiformis (Stossich, 1896). Parmi elles, trois ont été récoltées pour la première fois sur la côte est de l’Algérie : H. fabri, C. cirratus et P. filiformis. Ces parasites infectent la cavité péritonéale et surtout les gonades des poissons examinés. Le taux d’infestation est élevé (prévalence = 73,19% ; intensité moyenne = 7,23 parasites par poisson infecté). Philometra filiformis a été récolté en particulier dans les ovaires de P. erythrinus (prévalence = 5,72% et intensité moyenne = 1,29 parasites par poisson infecté). Nos résultats statistiques montrent une différence significative selon le sexe de l’hôte. Le nématode P. filiformis a été souvent retrouvé encapsulé dans les ovaires de Pagellus erythrinus, probablement à la suite d’une forte réponse de la cellule hôte. La présence de ce nématode dans les ovaires de ce poisson à haute valeur commerciale n’est pas sans effets négatifs sur les gonades infectées. L’examen macroscopique révèle que ce nématode filiforme de couleur rougeâtre s’infiltre dans le parenchyme des ovaires de l’hôte, donnant ainsi une couleur rouge foncé et une consistance accrue des ovaires. L’examen histologique du parenchyme gonadique des spécimens de Pagellus erythrinus infectés par Philometra filiformis montre des dommages tissulaires remarquables. La présence de ce ver induit le remplacement presque total du parenchyme et des lésions hémorragiques. La capacité de reproduction de ce poisson peut être affectée lorsqu’un grand nombre d’ovocytes sont dégénérés par P. filiformis

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium