First record of the mudskipper Periophthalmus walailakae (Gobiidae) from southeast India

Mahadevan G., Murugesan P., Polgar G.

Date de parution: décembre 2019
Volume: 43
Number: 4
Pagination: 373-375
Editeur: Société Française d’Ichtyologie
doi: https://doi.org/10.26028/cybium/2019-434-007
Notes:

Corresponding author: Gianluca Polgar, gianluca.polgar@gmail.com

Résumé

The mudskipper Periophthalmus walailakae (Gobiidae) is here first recorded from the Vellar estuary, southeast India. A total of 5 specimens were collected from three stations in April-December 2017. Their total length (TL) ranged from 40 mm to 159 mm and their body weight ranged from 8.3 g to 29.8 g. Diagnostic morphometric and meristic characteristics were measured and compared with museum specimens donated by the Natural History of Museum, Singapore (LKCNHM, ZRC). Despite their abundance in the Vellar estuary, its mudskipper assemblages are poorly studied, and very few reports are available on their diversity. These results greatly extend the known distribution of P. walailakae, previously reported from the Straits of Malacca, along the west coast of the Malay Peninsula.

Mots-clés: First record - India - Intertidal fishes - Mangrove ecosystems - Mudskipper - Vellar estuary
Résumé en français

Premier signalement de Periophthalmus walailakae (Gobiidae) dans le sud-est de l’Inde

Le gobie marcheur Periophthalmus walailakae (Gobiidae) a été découvert pour la première fois dans l’estuaire du Vellar, dans le sud-est de l’Inde. Au total, 5 spécimens ont été collectés sur trois stations entre avril et décembre 2017. Leur longueur totale (LT) variait de 40 mm à 159 mm et leur poids vif de 8,3 g à 29,8 g. Les caractéristiques morphométriques et méristiques de diagnose ont été mesurées et comparées aux spécimens de collection fournis par le Natural History of Museum de Singapour (LKCNHM, ZRC). Malgré leur abondance dans l’estuaire du Vellar, ces assemblages de gobie marcheur sont peu étudiés et très peu de données sont disponibles sur leur diversité. Ces résultats étendent considérablement la répartition connue de P. walailakae, précédemment rapportée du détroit de Malacca, le long de la côte ouest de la péninsule malaise.

PDF visible uniquement pour les abonnés Cybium