Seminiferous tubule number and surface: validation of objective parameters to estimate reproduction activity of male European anchovy (Engraulis encrasicolus, L.)

Rahmani A., Ichalal K., Iguer-Ouada M.

Published date: June 2018
Volume: 42
Number: 2
Pagination: 169-176
Publisher: Société Française d'Ichtyologie
Notes:

Corresponding author: Amina Rahmani, rahmina06@yahoo.fr
Laboratoire associé en écosystèmes marins et aquacoles, Faculté des sciences de la nature et de la vie, Université de Bejaia, 0600 Bejaia, Algérie

Abstract

The present study aims to establish new quantitative parameters to objectively study reproductive activity in the male anchovy, Engraulis encrasicolus. The experimental design measured, at a microscopic level, the number (STN) and area (STA) of the seminiferous tubules during the reproductive season. This was conducted in relation to gonadosomatic index (GSI) and the five-degree macroscopic standard maturity staging of Brown-Petersen et al. (2011): immature, developing, spawning capable, regressing, regenerating. Fresh samples with a total of 200 fish were collected weekly during the reproduction season from October 2007 to May 2008 from commercial catches in the Gulf of Bejaia (Northeast of Algeria). Spermatogenesis activity is recorded by STN and STA values allowing the five Brown-Petersen stages to be distinguished and STN and STA also revealed accurately the different reproduction events during the study period (from October to May). In conclusion, the current results demonstrate that standardized STN and STA  allow precise quantitative study of the reproduction activity of the male anchovy, and possibly in other fish species. The present method, based exclusively on histological slides biometry, could be recommended as a standard technique.

Keywords: Engraulidae - Engraulis encrasicolus - GSI - Maturity stages - Seminiferous tubules area - Seminiferous tubules number - Testis
French abstract

Nombre et surface des tubules séminifères : validation de paramètres objectifs pour l’étude de l’activité de reproduction de l’anchois mâle (Engraulis encrasicolus, L.)

L’objectif de la présente étude était d’explorer l’intérêt de deux nouveaux paramètres biométriques histologiques au niveau testiculaire pour l’étude objective de la dynamique de reproduction des mâles d’anchois, Engraulis encrasicolus. Les informations apportées par deux paramètres biométriques mesurés à l’échelle microscopique, le nombre de tubules séminifères (STN) et leur surface (STA) sont comparées au rapport gonadosomatique (RGS) et au stade de maturité sexuelle dans l’échelle de Brown-Petersen et al. (2011). Un échantillonnage hebdomadaire, avec un effectif total de 200 individus, a été effectué pendant la saison de reproduction d’octobre 2007 à mai 2008 dans des captures commerciales dans le golfe de Bejaia (nord-est de l’Algérie). Une similitude a été observée entre le RGS et les stades de maturité d’une part et les valeurs de STN et STA d’autre part. Ces deux dernières ont évolué de façon  inverse l’une par rapport à l’autre, au moment où la surface des tubules séminifères augmente leur nombre diminue, indiquant ainsi une activité de spermatogenèse avec une activité mitotique intense. Ce qui fait que les cinq étapes de Brown-Petersen peuvent être discriminées en utilisant les deux index, mieux qu’en utilisant uniquement RGS. La dynamique de reproduction du mâle de l’anchois est décrite par les deux paramètres biométriques (STN et STA). En conclusion, ils pourraient être utilisés comme un outil fiable pour l’étude quantifiée de l’activité de reproduction des mâles d’anchois, et probablement d’autres poissons. Cette approche, basée sur de la biométrie sur des tissus en coupe offre une alternative intéressante dans la standardisation des études de la reproduction.

PDF only available for Cybium subscribers